La construction de soi par la confrontation. L’exemple de la joute oratoire dans le rap

Abstract : Le rap est un mouvement musical parfois qualifié de sauvage, voire d’anomique. Or, en tant que pratique musicale, il est au contraire l’un des lieux où la construction sociale se donne à voir. Ceci est particulièrement visible dans la pratique de la joute rapologique. En effet, l’homme construit son identité sociale en se définissant par singularisation, c'est-à-dire en s’opposant à l’autre, et, dans le même temps, par agrégation, en créant des groupes d’appartenance sur la base de représentations partagées. Cet article se propose donc, en étudiant les caractéristiques propres à la joute oratoire en règle générale, de démontrer que la joute oratoire rapologique n’est ni plus ni moins qu’un combat verbal rituel, tel que l’ont pratiqué et le pratiquent encore d’autres communautés sociales.
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01330547
Contributor : Catherine Gendron <>
Submitted on : Saturday, June 11, 2016 - 12:18:18 PM
Last modification on : Friday, October 4, 2019 - 1:26:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01330547, version 1

Collections

Citation

Catherine Gendron. La construction de soi par la confrontation. L’exemple de la joute oratoire dans le rap. Delatour France. Charlotte Poulet, Nicolas Bénard (dir.), Chant pensé, chant vécu, temps chanté - Formes, usages et représentations des pratiques vocales, ⟨Delatour France⟩, 2016, 978-2-7521-0241-6. ⟨hal-01330547⟩

Share

Metrics

Record views

242