Le commerce périurbain : vers des proximités durables?

Résumé : Les espaces périurbains, développés autour des villes et de leurs banlieues immédiates, sont généralement considérés comme les espaces d’accueil privilégiés des « grandes surfaces », au détriment des commerces des centres-villes et des centres-bourgs (Desse, 2001 ; Péron, 2004). Le consommateur, au sein des espaces par excellence de la « dépendance automobile » (Dupuy, 1999), serait alors amené à faire des déplacements particulièrement nombreux et à parcourir des distances plus élevées que dans le reste des agglomérations urbaines (DREIA, 2013). A l’inverse commence à se développer un discours plus positif sur le périurbain, soulignant des processus de « maturation » de ces espaces (Rougé, 2014), d’ancrage des habitants dans leur espace de résidence, en lien avec un regain de pratiques de proximité (Cailly et al., 2012). Celles-ci sont notamment favorisées par une offre commerciale beaucoup plus diverse qu’il n’y paraît. S’appuyant sur une enquête par entretiens et des relevés de terrain menés sur plusieurs terrains périurbains du nord de l’aire métropolitaine francilienne (à Ecouen-Ézanville, Méru, Senlis et dans plusieurs communes environnantes), notre article a pour objectif d’interroger les configurations actuelles de la proximité dans les pratiques d’achat des habitants des espaces périurbains. La proximité est envisagée dans ses multiples facettes, à la fois comme une proximité géographique au lieu de résidence, une proximité plus réticulaire liée au lieu de travail, aux lieux de résidence de proches (amis ou parents) ou encore comme une familiarité avec des lieux (tissée par exemple autour d’un ancien lieu de résidence). Nos résultats tendent à montrer que les pratiques d’achat des habitats s’organisent majoritairement dans la proximité, mais qu’elles prennent des formes variées, à la fois selon le contexte dans lequel elles s’inscrivent et selon le profil des habitants. D’une part, ces pratiques de proximité s’articulent à des lieux très différenciés, en lien avec la variété des structures commerciales : petites villes, zones commerciales situées dans la périphérie de ces dernières ou sur les franges de l’agglomération, ou encore bourgs plus ruraux. D’autre part, au-delà des effets de la variété de ces contextes, ce recours à la proximité prend des formes différentes selon la position sociale des individus, leur position dans le cycle de vie et leurs trajectoires résidentielles.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01119492
Contributor : Matthieu Delage <>
Submitted on : Monday, February 23, 2015 - 1:05:03 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:34:57 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01119492, version 1

Citation

Sandrine Berroir, Matthieu Delage, Antoine Fleury. Le commerce périurbain : vers des proximités durables?. 51ème conférence de l’Association de science régionale de langue française - ASRDLF, Massot Marie-Hélène; Delaplace Marie, Jul 2014, Marne-la-Vallée, France. ⟨hal-01119492⟩

Share

Metrics

Record views

526