Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Étudiants fonctionnaires stagiaires. Du décrochage à la démission

Résumé : La communication proposée repose sur une étude qui a eu lieu d’avril 2017 à septembre 2017 par questionnaires, envoyés à l’intégralité des EFS (Etudiants Fonctionnaires Stagiaires) démissionnaires et par entretiens réalisés avec des volontaires ayant indiqué en bas des questionnaires leurs noms et numéros de téléphones.

Dans une ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) comme celle de l’académie de Créteil le nombre d’EFS a doublé entre les années universitaires 2015/2016 et 2016/2017. Mais toutes les catégories ne sont pas concernées de la même manière. Plus de 80 % des EFS démissionnaires sont Professeur des écoles stagiaires et ont réussi le concours sans être passés par l’ESPE. Ils sont titulaires d’un Master autre que MEEF (Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation).

Le décrochage répond de trois logiques. La première est le manque de formation aux plans didactiques et pédagogiques dont ils souffrent et sont conscients. La seconde tient dans l’immersion vécue comme brutale dans des établissements et avec des collègues qui attendent d’eux qu’ils soient déjà performants et dont ils ne reçoivent, du moins est-ce comme cela qu’ils l’évoquent, aucun soutien ni aide. La troisième suit les visites et les évaluations assimilées, chacune, à des examens sans aucun soutien.

Les propos révèlent un vécu très douloureux alors que, dans le même temps, tous parlent de vocation, de changement ou de projet de vie et de leur désir de bien faire. Tous regrettent le manque de soutien et d’accompagnement voire d’une formation inadaptée au regard de la réalité du terrain, des difficultés rencontrées et par trop collective alors qu’elle mériterait d’être davantage individualisée. Le plus grand nombre parle d’un accueil mitigé de la part des chefs d’établissements lié, selon eux, à un manque de temps à leur consacrer mais aussi à leur statut d’EFS n’ayant pas suivi les cours des master MEEF. Au-delà du vécu douloureux des enquêtés, l’étude révèle une nécessité d’accompagner différemment les EFS non issus des master MEEF, de mettre en place des modules particuliers de formation mais également de la nécessité de mettre en place de nouvelles procédures d’information des établissements les recevant.

En effet, tout se joue dans les deux premiers mois de la mise en stage. Le décrochage suit un modèle spiralaire allant de la difficulté de prise en main de classes souvent difficiles que les visites et les évaluations accélèrent au lieu d’accompagner et aider. Tous, sans exception, parlent d’une peur qui les tenaille de ne pas être à la hauteur et qui les conduit à la honte de soi sous le regard d’autrui qui les conduit à la démission.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-02570362
Contributor : Jeanne-Maud Jarthon <>
Submitted on : Tuesday, May 12, 2020 - 8:37:11 AM
Last modification on : Wednesday, June 16, 2021 - 8:59:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02570362, version 1

Citation

Bodin Dominique, Jeanne-Maud Jarthon. Étudiants fonctionnaires stagiaires. Du décrochage à la démission. Colloque TEDS : Territoires et Décrochages Scolaires, May 2018, Nantes, France. 11 p. ⟨hal-02570362⟩

Share

Metrics

Record views

51