Le Chevalier d'El Dorado, traduction et édition du livre de Germán Arciniegas: El caballero de El Dorado (1939). Suivi d'une analyse de la correspondance de l'auteur avec Stefan Zweig (1940-42)

Résumé : Stefan Zweig, d’emblée, a aimé ce livre. Il suggéra son titre définitif, Le Chevalier d’El Dorado, et intervint auprès de son éditeur new-yorkais pour qu’une traduction soit faite en langue anglaise. La publication eut lieu alors même que les États-Unis entraient en guerre. L’image d’un Conquistador, à la poursuite d’un mythe, ne pouvait que fasciner l’écrivain autrichien, gentilhomme du Royaume des Lettres, contraint lui-même à l’errance en terre américaine. Que, de surcroît, Don Gonzalo Jiménez de Quesada ait pu servir de «miroir» à Don Quichotte, «Le Chevalier à la triste figure», était une hypothèse séduisante, digne à ses yeux d’être prise en considération. C’est à Germán Arciniegas, jeune diplomate colombien et écrivain déjà confirmé, que revint le privilège d’initier Stefan Zweig à cette filiation supposée et de parfaire sa connaissance d’un monde qui l’intriguait : l’Amérique latine. Ce fut la naissance d’une amitié. La correspondance qu’ils échangèrent durant un an et demi révèle toutefois que la magie du Nouveau Monde n’est pas, hélas, parvenue à consoler Stefan Zweig de la perte du Monde d’hier auquel il demeurait indéfectiblement attaché.
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01872184
Contributor : Georges Lomné <>
Submitted on : Tuesday, September 11, 2018 - 4:50:22 PM
Last modification on : Sunday, October 7, 2018 - 12:10:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01872184, version 1

Collections

Citation

Georges Lomné. Le Chevalier d'El Dorado, traduction et édition du livre de Germán Arciniegas: El caballero de El Dorado (1939). Suivi d'une analyse de la correspondance de l'auteur avec Stefan Zweig (1940-42). Espaces 34, Montpellier, pp.282, 1995, 2-6907293-21-4. ⟨hal-01872184⟩

Share

Metrics

Record views

24