Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Corps et altérité : Giselle d’après Alicia Alonso (1943-1966)

Abstract : Afin d’approcher la problématique de la « détermination nationale et culturelle de la corporéité » (Pouillaude et al., 2003), nous revenons sur le parcours de la danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso (n. 1920), en considérant deux moments de son travail autour du ballet Giselle (1841) : ses débuts dans le rôle titre en 1943, qui attirent l’attention sur les transferts culturels dont elle se nourrit pendant sa période formative aux Etats-Unis, et qui viennent contrebalancer l’étiquette « cubaine » souvent accolée à sa danse ; puis – à l’ère de la révolution castriste et de la guerre froide –, la reprise de Giselle par le Ballet National de Cuba au Théâtre des Champs-Elysées, en 1966, qui nous renseigne sur un décalage – une expérience de l’ « altérité » (Bernard, 2001) – entre les préconceptions de la critique parisienne, alors imprégnée des imaginaires du folklore ou de l’exotisme, et les formes gestuelles de la tradition romantique que la troupe cubaine donne à voir.
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01796468
Contributor : Ivan Jimenez <>
Submitted on : Sunday, May 20, 2018 - 5:27:49 PM
Last modification on : Wednesday, February 26, 2020 - 7:06:13 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01796468, version 1

Collections

Citation

Ivan Jimenez. Corps et altérité : Giselle d’après Alicia Alonso (1943-1966). Iberic@l, CRIMIC, 2017, Une pensée du corps et de la vie dans les cultures du monde hispanique ? (fin du XIXe-première moitié du XXe siècle), coord. Isabel Cabrol, Camille Lacau St Guily. ⟨hal-01796468⟩

Share

Metrics

Record views

54