Les Grecs et les autorités romaines au Ier siècle av. J.-C. : réflexions sur l’évolution du langage honorifique

Résumé : L'imperium Romanum en perspective L'imperium Romanum en perspective, 81-94 Les Grecs et les autorités romaines au i er siècle av. J.‑C. : réflexions sur l' évolution du langage honorifique Gabrielle Frija Université Paris-Est Marne-La-Vallée EA 3350 ACP La fin de la République est sans aucun doute une période troublée et dangereuse pour les cités de la province d' Asie, secouées par les guerres mithridatiques puis les guerres civiles romaines et les incertitudes politiques qu' elles impliquent durant de longues décennies 1. Faut-il pour autant réduire la question de la perception des pratiques administratives romaines à celle des choix que les cités ont dû faire entre les protagonistes de ces conflits ? L' objet de cette étude est de s' interroger sur l' existence, malgré les difficultés de la période, d' une régularité dans les rapports administratifs entre Rome et les cités grecques à travers l' étude du langage des inscriptions en l' honneur du personnel romain en fonction dans les provinces. Il s' agira de se demander comment les Grecs évoquent les administrateurs romains dans les inscriptions publiques et si ce type de source peut nous aider à comprendre comment les dirigeants des cités grecques percevaient l' administration « ordinaire » romaine, dans la mesure où cette notion a un sens au i er siècle av. J.-C. – ou, plus exactement, à ce que les cités ont affiché de cette perception. Plus que sur les qualités et compétences « réelles » des gouverneurs, je voudrais proposer une réflexion sur le lien entre la perception des réalités administratives et le discours épigraphique, destiné à susciter ou à saluer des actions en faveur des cités, mais aussi sur l' articulation entre le langage honorifique et la réalité administrative. En effet, en Asie, les troubles du i er siècle interviennent après plusieurs décennies de provincialisation. Même lors des nombreuses crises de la période, qui ont contraint les cités à choisir entre Rome et Mithridate, entre César et Pompée, entre Labienus et les autorités romaines légales, et enfin entre Octave et Antoine, il existe une certaine régularité dans ce que l' on peut appeler l' administration romaine républicaine : des gouverneurs sont envoyés 1 Je remercie vivement les organisateurs du colloque de leur invitation, ainsi que J.-L. Ferrary de ses remarques et suggestions sur cet article.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [30 references]  Display  Hide  Download

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01789467
Contributor : Gabrielle Frija <>
Submitted on : Monday, July 8, 2019 - 9:18:54 AM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 1:20:55 AM

File

1.4-Frija-Imperium.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01789467, version 1

Collections

Citation

Gabrielle Frija. Les Grecs et les autorités romaines au Ier siècle av. J.-C. : réflexions sur l’évolution du langage honorifique. Imperium Romanum, 2012, Paris, France. pp.81-94. ⟨hal-01789467⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

13