Extensions transitives de constructions spécificationnelles

Résumé : Nous examinons la possibilité d'extension de la classe de constructions copulatives dites spécificationnelles (et dans une moindre mesure, de constructions pseudo-clivées) à des structures transitives à verbe avoir, en tant que variantes contextuelles. Selon la réalisation du nom sous-spécifié (prépositionnel ou non), ce verbe présente deux variantes transitives de constructions spécificationnelles, dont le trait essentiel est de thématiser le support du nom sous-spécifié qui est inhérent à ce dernier par sa nature syncatégorématique.
Type de document :
Article dans une revue
Langue française, Armand Colin, 2017, Les constructions comme unités de la langue : illustrations, évaluation, critique, pp.69-83
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [35 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01615421
Contributeur : Takuya Nakamura <>
Soumis le : jeudi 12 octobre 2017 - 13:15:58
Dernière modification le : vendredi 13 octobre 2017 - 08:33:22

Fichiers

Nakamura_revu.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01615421, version 1

Citation

Takuya Nakamura. Extensions transitives de constructions spécificationnelles . Langue française, Armand Colin, 2017, Les constructions comme unités de la langue : illustrations, évaluation, critique, pp.69-83. 〈hal-01615421〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

20

Téléchargements du document

3