Kessel reporter : de la chose vue à la chose lue

Résumé : Découvrant des mondes dont il ignore tout, le reporter est chargé de les voir vite et bien pour en rendre compte au lecteur, de sorte que la chose vue se mue en chose lue. L’imbrication de la vision du reporter et de son écriture conduit Kessel à varier les postures pour gagner en efficacité narrative. Que le réel lui soit demeuré opaque ou qu’il ait su le décrypter, le reporter fait savoir et fait voir. Ne pas savoir voir et savoir voir reviennent donc à savoir faire voir en associant à la chose vue la chose vécue. L’emprise du récit est encore plus manifeste lorsque Kessel sait ne pas voir, c’est-à-dire quand il compense son défaut de vision pour rendre compte de scènes qu’il n’a pas comprises ou qu’il n’a même pas vues. Dans tous ces cas, l’écriture du reportage consiste surtout à savoir raconter.
Type de document :
Article dans une revue
Arts et Savoirs, Revues.org, 2017, Savoir voir, 〈https://aes.revues.org/986〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01542817
Contributeur : Jonathan Barkate <>
Soumis le : mardi 20 juin 2017 - 10:50:24
Dernière modification le : mardi 6 février 2018 - 09:42:35

Identifiants

  • HAL Id : hal-01542817, version 1

Collections

Citation

Jonathan Barkate. Kessel reporter : de la chose vue à la chose lue. Arts et Savoirs, Revues.org, 2017, Savoir voir, 〈https://aes.revues.org/986〉. 〈hal-01542817〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

33