La sombra y la apariencia d'Andrés Sánchez Robayna : un syncrétisme de resacralisations du Cosmos

Résumé : Las capillas de cúpulas azules parecieran sembradas a voleo como magma celeste sobre la tierra seca 1 ASR Dans ce recueil anthologique, La sombra y la apariencia (L'ombre et l'apparence), dont la première partie est parue en 2005 et qui a vu le jour sous sa forme complète en 2010, le poète canarien Andrés Sánchez Robayna nous livre une recherche ontologique contre « la trivialización » (la banalisation) et la « intranscendencia » actuelles, comme s'il s'agissait d'un besoin vital de la voix poétique de partir à la quête d'une origine manquante, à la quête de l'identité que l'homme moderne et profane aurait perdue. Le poète lui-même l'annonçait dans l'épilogue à son anthologie précédente, réunissant ses poèmes de 1970 à 2002 et intitulée En el cuerpo del mundo (Dans le corps du monde) : « [es] un espacio que nuestra cultura ha debido abandonar y que es urgente redescubrir. Pues somos, como arriba se ha dicho, un todo con la tierra, un todo con nuestro deseo, cuya ruptura nos ha alejado infinitamente de nosotros mismos. La tierra desacralizada, que la palabra poética ha de saber resacralizar » 2. Cette resacralisation nécessaire du Cosmos est un pilier central de ce recueil et emprunte une voie remarquable dans le panorama de la poésie espagnole du XXIème siècle. Il faut remarquer qu'elle ne s'inscrit pas dans la tradition judéo-chrétienne, qui marque pourtant notre imaginaire occidental, et que pour l'une des premières fois elle s'échappe de l'espace canarien qui était auparavant l'un des principaux points d'ancrage de la voix poétique. Dans ce dernier recueil robaynien, encore peu étudié jusqu'à aujourd'hui, nous tenterons donc de relever les diverses modalités de resacralisation cosmique apparaissant à travers l'écriture de la rencontre directe avec la sphère du sacré. Tout d'abord, nous constaterons que Sánchez Robayna nous livre des textes empreints d'un lien intense avec un espace-temps sacré et de nombreuses divinités issues du polythéisme de l'Antiquité grecque. Par la suite, nous glisserons jusqu'au concept de panthéisme qui s'empare de tout le recueil, pour enfin préciser en quoi l'acceptation de l'ineffable du langage par la voix poétique est une véritable sacralisation du Mot, et au-delà, des Arts. I) Divinités, espaces et temps sacrés. Le polythéisme est une marque prégnante dans ce recueil puisque, sur les treize occurrences du substantif « dieu », une seule porte une majuscule en tant que marque du monothéisme. De plus, le pluriel est utilisé à deux reprises dans « Los dioses » 3 et « esos dioses » 4 , les articles indéfinis et les structures interrogatives nous laissent supposer qu'il 1 Andrés, Sánchez Robayna, La sombra y la apariencia, Barcelone, Tusquets, 2010, p. 225. Nous traduisons : « Les chapelles aux coupoles bleues semblent semées à la volée comme du magma céleste sur la terre sèche ». 2 Andrés, Sánchez Robayna, En el cuerpo del mundo. Obra poética (1970-2000), Barcelone, Galaxia Gutenberg, 2004, p. 435. Nous traduisons : « [c'est] un espace que notre culture a dû abandonner et qu'il est urgent de redécouvrir. En effet, nous sommes, comme nous l'avons dit plus avant, un tout avec la terre, un tout avec notre désir, dont la rupture nous a infiniment éloignés de nous-mêmes. La terre désacralisée que la parole poétique se doit de savoir resacraliser ». 3 Andrés, Sánchez Robayna, La sombra y la apariencia, op.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
"Ecritures poétiques et écritures du sacré : interactions" sous la direction de Bernadette Hidalgo Bachs aux éditions Michel Houdiard, p. 273-291, 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [16 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01542537
Contributeur : Claire Laguian <>
Soumis le : mercredi 9 mai 2018 - 18:18:28
Dernière modification le : mercredi 16 mai 2018 - 16:47:13
Document(s) archivé(s) le : mercredi 26 septembre 2018 - 01:25:56

Fichier

article CL ASR.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01542537, version 1

Collections

Citation

Claire Laguian. La sombra y la apariencia d'Andrés Sánchez Robayna : un syncrétisme de resacralisations du Cosmos. "Ecritures poétiques et écritures du sacré : interactions" sous la direction de Bernadette Hidalgo Bachs aux éditions Michel Houdiard, p. 273-291, 2015. 〈hal-01542537〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39

Téléchargements de fichiers

13