L'extraction d'un anneau d'interet autour de disque optique pour une identification rétinienne robuste

Résumé : L’identification des personnes est devenue un service d’exigence croissante pour la maitrise des risques liés au contrôle d’accès physique à des milieux hautement sécurisés (coffre-fort, base militaire, etc.). De nos jours, les technologies d’authentification biométrique apparaissent comme dominantes pour la reconnaissance automatique des personnes. En effet, des caractéristiques biométriques distinctives et mesurables comme l’iris, l’empreinte digitale, la forme de visage, l’ADN, la rétine etc., sont de plus en plus utilisées. La plupart des efforts dans les systèmes d'authentification ont tendance à développer des environnements plus sûrs et difficiles à falsifier. Dans ce contexte, le motif des vaisseaux rétinien est unique, universel, invariable dans le temps et très difficile à falsifier. Il est considéré comme un des caractéristiques biométriques les plus efficaces pour l'authentification personnelle. Par ailleurs, en raison des processus d'acquisition modernes, les images de fond de l’œil ne sont pas illuminées de manière uniforme, souvent floues et peu contrastées et sont parfois surexposées ce qui réduit généralement le taux d'identification. En outre, la rétine a une structure dense d’information sur les vaisseaux ce qui augmente le temps d'exécution du système de reconnaissance. Afin de surmonter ces problèmes, nous avons proposé un système de reconnaissance basé sur une nouvelle méthode nommée "ODR" (Optical Disc interest Ring). Elle consiste, dans un premier temps, à améliorer la qualité de contraste de l'image rétinienne acquise. Ensuite, le centre de disque optique est détecté comme référence pour l’extraction d’un anneau d’intérêt autour de ce centre. La sélection de cette région d’intérêt permet de maintenir une haute densité d'information rétinienne nécessaire pour assurer une meilleure qualité d’identification et de réduire considérablement les temps de calcul. Pour son évaluation, la méthode ODR a été intégrée dans un système d’identification basé sur une caractérisation locale et invariante telles que SIFT (Scale Invariant Feature Transform) et SURF (Speeded Up Robust Features). Un taux de reconnaissance de 99.8% est obtenu avec des images rétiniennes saines de la base VARIA. Nous utiliserons dans nos futurs travaux d’autres bases rétiniennes, notamment médicales telles que STARE et DRIVE. Ces bases contiennent des images rétiniennes affectées par différentes anomalies comme la cataracte, le glaucome, le diabète l’hypertension et l'artériosclérose. Ces pathologies rétiniennes provoquent des lésions et des exsudats, au niveau de la rétine, qui peuvent influencer la phase de détection de disque optique. Comme perspectives, nous allons étudier la robustesse de la méthode ODR en présence de ces anomalies et nous proposerons, si nécessaire, de nouveaux traitements adaptés au contexte des images rétiniennes pathologiques.
Type de document :
Communication dans un congrès
ERIS’2016 Eye-tracking, Regard, Interactions et Suppléances, Nov 2016, Orléans, France. 〈http://eris2016.sciencesconf.org〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01422020
Contributeur : Rostom Kachouri <>
Soumis le : vendredi 23 décembre 2016 - 14:10:05
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:20:23
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 00:40:49

Fichier

Papier ERIS_2016_Takwa CHIHAOU...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01422020, version 1

Collections

Citation

Takwa Chihaoui, Rostom Kachouri, Hejer Jlassi, Mohamed Akil, Kamel Hamrouni. L'extraction d'un anneau d'interet autour de disque optique pour une identification rétinienne robuste. ERIS’2016 Eye-tracking, Regard, Interactions et Suppléances, Nov 2016, Orléans, France. 〈http://eris2016.sciencesconf.org〉. 〈hal-01422020〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

153

Téléchargements de fichiers

191