L'iconologie nostalgique chez R. W. Fassbinder, ou le cinéma comme outil pour une autre histoire de l'art

Résumé : Retourner signifie étymologiquement revenir faire un tour là où l’on aura toujours d’abord été une première fois avant, jadis, à un point de départ ou un temps paroxystique, réels ou imaginaires, qui manquent, qu’on regrette par la pensée (return, retor) : c’est la noèsis qui accomplit le nóstos2. Se retourner, c’est se replier, se façonner (tornare) sur son dos. Je propose, au contraire, de déchronologiser le retour, d’en faire un premier tour vers la chose (res), en déclinant une étymologie tangentielle: res/tornare. Dans l’iconologie nostalgique telle que je voudrais l’appréhender ici, la première fois du regard n’est pas jetée dans le passé, mais lancée vers l’avenir.
Type de document :
Article dans une revue
Nouvelle Revue d'Esthétique, Presses Universitaires de France 2016, 17, pp.89-103. 〈10.3917/nre.017.0089〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01420843
Contributeur : Jean-Michel Durafour <>
Soumis le : vendredi 30 décembre 2016 - 11:25:22
Dernière modification le : mardi 17 avril 2018 - 15:07:29
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 10:00:58

Fichier

Iconologie nostalgique_DURAFOU...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Michel Durafour. L'iconologie nostalgique chez R. W. Fassbinder, ou le cinéma comme outil pour une autre histoire de l'art. Nouvelle Revue d'Esthétique, Presses Universitaires de France 2016, 17, pp.89-103. 〈10.3917/nre.017.0089〉. 〈hal-01420843〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

80

Téléchargements de fichiers

185