Évolutions sonores de la scène lyrique. Contribution à un bilan

Résumé : Publié dans Ligeia No 141-144, Art et Bruit. Théâtre, Magie, Cinéma, Musique, Radio, Opéra, Performance, Ciné-Danse, sous la dir. de Giovanni Lista, 2015, p 203-211. Depuis les années 1950, la scène du théâtre musical ou la scène lyrique ont mis la musique électroacoustique à grande contribution. Plus de vingt ans plus tard, il devient possible d'esquisser un bilan critique sur les enjeux du mixte numérique pour la scène. Pourquoi de la musique mixte sur ou pour la scène ? Pour y répondre, cet article jette un regard sur l'émergence du timbre et du bruit dans la culture sonore occidentale et sur les pratiques usuelles de la musique de scène. Des propositions de modèles sonores et des typologies de fonction des musiques électroacoustiques à la scène servent ensuite à étudier deux de mes compositions lyriques récentes : Alba (2013) et Aube et Paradis (2015). Il n'est pas lieu ici de faire l'histoire générale des musiques contemporaines ou électroacoustiques 1 mais de proposer quelques points de repères éclairant ma pratique personnelle qui sont aussi en relation avec le thème de ce dossier sur le bruit dans les arts. 1900-1960 Essors du timbre, du bruit et du rythme, libération de la forme Au moment où les arts occidentaux doutent des traditions wagnériennes et postromantiques, les fondateurs de la musique d'avant-garde-Debussy, Stravinsky, Schönberg…, 1894-1930-ont recherché un renouvellement profond de la musique par le biais d'une abolition des hiérarchies traditionnelles et d'un rééquilibrage de ses dimensions. Cette abolition, après l'abandon du système musical tonal traditionnel, va favoriser l'émergence de dimensions de la musique jusque-là quelque peu secondaires, voire utilitaires. La pyramide asymétrique de la musique postromantique, plaçant la hauteur du son nettement au sommet, se voit abolie en faveur d'autres équilibres : les différentes dimensions de la musique-hauteur, rythme, 1. Voir Martin Laliberté, « Origines et devenir des « nouvelles technologies musicales », in Musiques, arts, technologies. Pour une approche critique. R. Barbanti, et al. (ed.), Paris, l'Harmattan, coll. « Musique-Philosophie », 2004 ; Un principe de la musique électroacoustique et informatique et son incidence sur la composition musicale. Analyses et exemples. Paris : thèse de doctorat. École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1994.. Une version numérique est accessible sur le site : http://laliberte.martin.perso.sfr.fr/Exemples.htm. Les paginations données font référence à cette version.
Mots-clés : bruit scène lyrique
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01405359
Contributor : Admin Upem <>
Submitted on : Tuesday, November 29, 2016 - 6:06:14 PM
Last modification on : Monday, December 17, 2018 - 6:24:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01405359, version 1

Collections

Citation

Martin Laliberté. Évolutions sonores de la scène lyrique. Contribution à un bilan. Ligeia, dossiers sur l'art, Ligeia - Giovanni Lista, 2015, DOSSIER : ART ET BRUIT, pp.203-211. ⟨http://www.revue-ligeia.com/contenu.php?id=43⟩. ⟨hal-01405359⟩

Share

Metrics

Record views

115