La Liberté enterrée ? La sensibilité libertaire des spéléologues

Résumé : Entre la fin des années 1960 et le début des années 1990, les spéléologues français font face à de nombreux enjeux : des problèmes récurrents d’accès aux sites de pratiques, la mise en place d’un corps de professionnels, l’organisation de compétitions, la protection des cavités… Les voix des spéléologues se font entendre. Les réponses apportées à ses questions de nature différente ont un trait commun. En effet, elles trouvent une cohérence dès lors que l’on identifie un état d’esprit libertaire commun aux pratiquants qui se font entendre et qui transcende leurs plus profondes aspirations. Sans aller jusqu’à l’engagement militant, cette sensibilité éclaire l’évolution de la spéléologie. Ce travail historique s’appuie sur un corpus constitué des publications fédérales (Spelunca) et d'autres écrits non institutionnels comme le périodique Spéléo et des ouvrages écrits par des spéléologues.
Type de document :
Article dans une revue
Nature et Récréation. La naturalité en mouvement, ETE - Éditions ESPACES, 2015
Liste complète des métadonnées

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01395645
Contributeur : Pierre-Olaf Schut <>
Soumis le : vendredi 11 novembre 2016 - 11:14:43
Dernière modification le : jeudi 13 juillet 2017 - 16:50:47

Identifiants

  • HAL Id : hal-01395645, version 1

Collections

Citation

Pierre-Olaf Schut. La Liberté enterrée ? La sensibilité libertaire des spéléologues. Nature et Récréation. La naturalité en mouvement, ETE - Éditions ESPACES, 2015. 〈hal-01395645〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

99