P. Bonitzer, L. Regard, . La-voix, and U. Paris, 11 : « L'image cinématographique est hantée par ce qui ne s'y trouve pas, 1976.

L. Mannoni, Trois siècles de cinéma : de la lanterne magique au Cinématographe, pp.98-103, 1995.

A. Bazin and «. , Morts tous les après-midis », Cahiers du cinéma, p.70, 1951.

J. Derrida and . Penser-À-ne-pas-voir, Écrits sur les arts du visible : « Pour le cinéma, j'ai une passion, c'est une sorte de fascination hypnotique, Le cinéma et ses fantômes. Entretien avec Antoine de Baecque et Thierry Jousse, p.316, 1979.

. Mais-je-n-'ai-pas-du-tout-la-mémoire-du-cinéma, C'est une culture qui, en moi, ne laisse pas de trace. » [8] Ibid, pp.319-320

. Ibid, Pour la critique métaphysique de l'ontologie de la présence/présent, voir notamment J. Derrida, Marges ? de la philosophie, pp.255-286, 1972.

J. D. Caputo and . Dieu, peut-être. Esquisses d'un Dieu à venir et d'une nouvelle espèce de théologiens », Les Temps Modernes, p.276, 2012.

J. Derrida and S. Fathy, Tourner les mots Autour d'un film, p.78, 2000.

J. Derrida, Penser à ne pas voir, Écrits sur les arts du visible La danse des fantômes. Entrevue avec Mark Lewis et Andrew Payne, p.308, 1979.

. Voir-thierry-kuntzel and . Le-défilement, Revue d'esthétique, n° 2-3-4, pp.97-110, 1973.

J. Louis and S. , Images mobiles. Récits, images, flocons, p.142, 1999.

. Autre-comparaison-possible-de-murnau, P. Flaherty-tel-que-le-commente, and . Rollet, Hitu surgit chaque fois entre deux plans, dans la collure, comme s'il était là avant d'être vu et parti avant d'être revu. Il n'est qu'entrevu, sur le mode de la présence-absence, dans l'intermittence du regard de Reri, comme une " vision " d'abord, qu'elle aurait indécidablement entre rêve et réalité, perception et hallucination (Matahi n'a rien vu, et il ne reste rien d'Hitu), comme la sensation plus impalpable ensuite, d'une ombre sur la peau de son visage (elle n'a rien vu, mais il reste, avec le message, une trace du passage d'Hitu), comme une apparition bien réelle enfin, qui vient habiter le plan et y demeure Tabu raconte ainsi, en même temps que l'épanchement d'un songe dans la vie réelle, p.40, 1931.

J. Derrida, Force de loi, La philosophie en effet, p.68, 1994.

J. Leutrat, Vie des fantômes Le fantastique au cinéma, Paris, Cahiers du cinéma, coll. « Essais, 1995.

J. Epstein, Intelligence d'une machine, Écrits sur le cinéma 1921-1953, p.323, 1974.

A. Ernout, L. B. Paris, . Lettres, and . Cuf-textes-latin, ) ; ensuite pour l'invention de la sculpture, cette fois-ci avec les informations (XXXV, XLIII, p. 101) On ne peut, en toute rigueur, que conjecturer par probabilité que la première partie du second récit est identique au premier rapport et que c'est la fille 16, p.4208, 1952.

J. Derrida, L. Vérité-en-peinture, . Paris, . Flammarion, and . Champs, [66] Ibid Cette réflexion culmine dans « l'analyse spectrale, et du livre, dans lesquelles Derrida finit par voir dans les souliers la revenance elle-même (et modérer son premier jugement sur Artaud), pp.293-388, 1978.

R. Maria-rilke, . Nouveaux-poèmes, . Oeuvres-poétiques-et-théâtrales, . Gallimard, and . Bibliothèque-de-la-pléiade, [71] Gilles Deleuze, Cinéma 1. L'image-mouvement, pp.448-142, 1983.

. Romero, lors de la première apparition des zombies, une salle de cinéma portant le nom de Theatre Edison.) [74] Ibid, p.103

J. L. Austin, Le Langage de la perception, trad Paul Gochet, avec une introduction de Bruno Ambroise et Sandra LAugier, Bibliothèque des textes philosophiques, p.89, 2007.

M. C. Merleau-ponty-Éd, . Lefort, . Paris, . Gallimard, and . Tel, [79] Sur tout ce passage, voir Jocelyn Benoist, Le Bruit du sensible Benoist explique ainsi la situation particulière du son : « Le fait est peutêtre plutôt que, dans l'économie intentionnelle de ce que nous appelons " perception " , la contribution du son au découpage des objets paraît moins fondatrice, moins déterminante de leur être, et pour ainsi dire superfétatoire. C'est en ce sens que son contenu d'expérience peut, pp.264-191, 1964.

A. Calmet, Dissertation sur les revenants en corps, les excommuniés, les oupires ou vampires, brucolaques, etc

C. Schmitt, La Notion de politique Théorie du partisan, trad, p.68, 1992.

]. J. Derrida, Politiques de l'amitié, Paris, Galilée, coll. « La philosophie en effet, p.145, 1994.

L. De-maddin, Seances (sortie prévue courant 2015), consiste à « réveiller les âmes de vieux films perdus » (Maddin, cité in Julien Marsa, « Retour à la maison » [http://www.critikat.com/actualite-cine/entretien/guy- maddin-5487, consulté le 15 mars 2015), en re-visitant des films perdus, 2012.