De la rage du peuple à l'Arabian Panther, les rap de Keny Arkana et Médine

Catherine Gendron 1
1 LIRL
LAS - Laboratoire d'anthropologie et de sociologie. UHB, CIAPHS - Centre Interdisciplinaire d'Analyse des Processus Humains et Sociaux [Rennes]
Abstract : S’il est vrai que les rappeurs sont généralement considérés comme les porte-paroles des jeunes de la « téci », certains s’engagent également dans d’autres combats, et ont acquis une solide réputation en tant que rappeurs contestataires et militants. Parmi eux, Keny Arkana et Médine qui ont tous deux pour objectif général de lutter contre l’injustice sous toutes ses formes. Cependant, leurs origines et leurs vécus respectifs les poussent à suivre des chemins différents et à exploiter leurs armes _ les mots _ chacun à sa manière. Alors que la première dirige sa rage textuelle contre les politiques qui affaiblissent les uns pour enrichir les autres, le second se joue des préjugés _ principalement raciaux _ qui engendrent la violence. Chez ces deux rappeurs, pas d’egotrip , mais des phrases percutantes qui ont pour objectif d’inciter les gens à réfléchir sur ce qui ne va pas dans le monde, et à participer au changement en se remettant en question plutôt qu’en ayant systématiquement recours à la violence et à la destruction.
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01330542
Contributor : Catherine Gendron <>
Submitted on : Saturday, June 11, 2016 - 11:37:20 AM
Last modification on : Tuesday, April 16, 2019 - 4:10:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01330542, version 1

Citation

Catherine Gendron. De la rage du peuple à l'Arabian Panther, les rap de Keny Arkana et Médine. Dissidences, Bord de l'eau, 2011, Musiques et Révolutions, XIXe, XXe, XXIe siècles, 10. ⟨hal-01330542⟩

Share

Metrics

Record views

267