Les Martyrs et Salammbô, la réinvention de l’épique

Abstract : Dans les années où il rédige Madame Bovary, Flaubert réfléchit dans la Correspondance sur le roman comme relève ou dépassement de l’épopée. Le rapport entre roman et épopée semble central dans la relation de Flaubert à l’œuvre de Chateaubriand entre 1850-1860. Pour comprendre le rôle des Martyrs dans la genèse de Salammbô, il conviendra d’abord de replacer la genèse de cette œuvre dans le contexte d’une réflexion plus large et antérieure sur le roman comme avenir de l’épopée dans les années 1850. Mais les enjeux esthétiques sont aussi indissociables d’une réflexion sur l’histoire : dans Salammbô – roman au genre problématique –, la transformation de l’épique est sous-tendue par une conception de l’histoire cyclique et naturaliste en désaccord complet avec la perspective des Martyrs. En définitive, à l’épopée édifiante des martyrs idéaux, Flaubert a opposé un roman critique qui déconstruit les valeurs et les croyances.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01304957
Contributor : Gisèle Séginger <>
Submitted on : Wednesday, April 20, 2016 - 2:52:29 PM
Last modification on : Tuesday, February 6, 2018 - 11:44:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01304957, version 1

Collections

Citation

Gisèle Séginger. Les Martyrs et Salammbô, la réinvention de l’épique . Fabienne Bercegol; Pierre Glaudes. Chateaubriand et le récit de fiction, Garnier, 2013. ⟨hal-01304957⟩

Share

Metrics

Record views

166