Désymbolisation et resymbolisation

Résumé : Pendant sa convalescence, probablement vers la fin de l’année 1844, et juste avant d’achever la rédaction de la première Éducation sentimentale, Flaubert fait la lecture de l’Esthétique de Hegel. Les réflexions, dans son premier long roman, sur les formes fantastiques et la critique de leur obscurité témoignent de son intérêt pour la thèse de Hegel, ce que confirme aussi l’existence d’un important dossier de notes. Par la suite, dans la Correspondance des années 1850, les réflexions d’une part sur les religions et le sentiment religieux, et d’autre part sur la prose comme dépassement du vers, et art plus « immatériel », nous indiquent que Flaubert continue à penser dans un contexte intellectuel où l’idée de désymbolisation agit sur divers plans : elle est au cœur d’une nouvelle approche des religions et elle est aussi impliquée dans une réflexion sur l’art. Toutefois, même dans sa Correspondance, Flaubert n’a ni la constance ni la cohérence d’un philosophe. Je ne chercherai donc pas à reconstituer une conception flaubertienne de la désymbolisation, son système de l’art ou sa pensée de la religion. Mon objectif est plutôt de montrer le dialogue de Flaubert avec quelques-unes de ces thèses et les conséquences sur la représentation des religions dans Les Tentations de saint Antoine et dans Salammbô. Je m’attarderai sur un paradoxe : la désymbolisation flaubertienne des religions qui dénude le désir trouble comme fondement du sentiment religieux n’est pas incompatible avec un mouvement inverse de resymbolisation. Désymbolisation et resymbolisation sont les deux temps indissociables d’un art critique qui recrée l’infini du sens non par un dévoilement de vérités mais une nouvelle pratique du symbolisme.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01304727
Contributor : Gisèle Séginger <>
Submitted on : Wednesday, April 20, 2016 - 11:45:26 AM
Last modification on : Tuesday, February 6, 2018 - 11:44:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01304727, version 1

Collections

Citation

Gisèle Séginger. Désymbolisation et resymbolisation. Pierre-Marc de Biasi; Anne Herschberg-Pierrot; Barbara Wincken. Flaubert et les pouvoirs du mythe , Éditions des Archives contemporaines, 2015. ⟨hal-01304727⟩

Share

Metrics

Record views

162