La Route des Loisirs à l’est de Paris : itinéraires et destinations touristiques au tournant du XXe siècle

Résumé : À la fin du XIXe siècle, l’excursion hebdomadaire et le tourisme en train, à bicyclette, en automobile ou en canot, s’organisent vers l’est, le long de la Marne. Le Touring Club de France et le Canoë Club de France, deux sociétés parisiennes d’encouragement du tourisme, participent à la construction de la Route des Loisirs sur environ 50 km, entre Paris et Meaux. Ces deux sociétés aménagent le territoire et développent des infrastructures pour accueillir des touristes. Le chemin de fer, la route, l’hébergement et les loisirs semblent être les points importants autour desquels se structure une destination touristique. Trois secteurs émergent : le secteur Joinville – Nogent – Le Perreux, la ville de Lagny-sur-Marne et la ville de Meaux. Les guides touristiques et de voyage valorisent ces destinations de loisir.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-upec-upem.archives-ouvertes.fr/hal-01176793
Contributor : Pierre-Olaf Schut <>
Submitted on : Thursday, July 16, 2015 - 12:43:45 AM
Last modification on : Friday, April 1, 2016 - 12:55:48 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Éric Levet-Labry, Pierre-Olaf Schut. La Route des Loisirs à l’est de Paris : itinéraires et destinations touristiques au tournant du XXe siècle. Cahiers de géographie du Québec, Département de géographie de l'Université Laval, 2013, 57 (162), pp.407-423. ⟨10.7202/1026526ar⟩. ⟨hal-01176793⟩

Share

Metrics

Record views

129