Proposition de campagne à la mer, Flotte Océanographique Française, Appel d'offre 2018 : Multi-disciplinary investigation of fluid venting from gas hydrate system in the Nile deep-sea fan (SEAGAL)

Abstract : La campagne SEAGAL est demandée sur la marge nilotique à bord du NO Marion Dufresne par l’UMR Géoazur en collaboration avec des partenaires français (Universités de Nice Sophia Antipolis, UPMC et Université Bordeaux1, Ifremer), Brésiliens (PUCRS-IPR), Allemands (Jacobs University Bremen), Italiens (OGS) et Egyptiens (Université d’Alexandrie). Elle est basée sur des résultats/hypothèses touchant aux interactions entre les glissements sous-marins à grande échelle et la circulation/échappement de fluides et gaz, dans le contexte de l'évolution de la stabilité des hydrates de gaz au cours des cycles climatiques glaciaires-interglaciaires. SEAGAL propose une étude pluridisciplinaire (géophysique, géologique, géochimique, géotechnique et géothermique) de zones d’intérêt de la Province Centrale du delta profond du Nil afin de : (1) Etudier la nature et l'origine des structures de cheminées gazeuses qui sont enracinées dans la zone de stabilité d’hydrates de gaz (GHSZ) et qui émettent du gaz vers les océans par le biais de pockmarks. En particuliers, il s’agira de tester les modèles proposés pour ces cheminées qui se formeraient soit par la remontée de fluides salés et tièdes et provoqueraient l’amincissement de la zone de stabilité des hydrates, soit par l’expulsion rapide du sel contenu dans les eaux interstitielles par un flux rapide de gaz et qui permettrait la formation d’hydrates. Ceci sera abordé par le prélèvement de longues carottes Calypso, de mesures Penfeld et de flux de chaleur le long de transects recoupant des pockmarks afin de caractériser la composition des fluides interstitiels, les flux verticaux et horizontaux de fluides en relation avec la distribution des hydrates de gaz. Cette approche permettra de tester les modèles existants de fonctionnement des conduits issus de la zone de stabilité des hydrates de gaz et de proposer éventuellement un modèle alternatif, applicable à d’autres zones géographiques. (2) Comprendre l’impact des circulations de fluides associées aux pockmarks sur la couverture sédimentaire superficielle et son fluage progressif. Il s’agira de quantifier l’état de stabilité de la pente continentale et de mieux contraindre l’interaction fluides-sédiments sur le déclenchement des instabilités sédimentaires en associant pour la première fois sur cette marge l’acquisition de données Penfeld et de carottes longues pour analyser le comportement rhéologique des matériaux dans les zones affectées par les fluides et la déformation et dans les zones non affectées. (3) Tester l’hypothèse selon laquelle la dissociation des hydrates de gaz serait responsable des glissements géants (10-1000 km3) sur les marges continentales, en particulier la série de MTDs identifiés à la limite entre les Provinces centrale et occidentale de la marge nilotique au cours des derniers 115 kyrs. La marge nilotique est en effet l’une des zones les plus favorables au monde pour contraindre l’impact de la dissociation des hydrates de gaz sur le déclenchement de glissements, car la Méditerranée a connu des augmentations de la température des eaux de fond qui ont dû réduire le domaine de stabilité des hydrates de gaz à l’échelle de bassin, provoquant alors une augmentation des pressions interstitielles sur de grandes zones. L’un des objectifs de SEAGAL est donc d’obtenir pour la première fois sur la marge nilotique une estimation des variations de la température des eaux de fond à partir d’analyses Ca/Mg réalisées sur des foraminifères benthiques afin de pouvoir modéliser les changements induits sur la zone de stabilité des hydrates au cours des derniers 115 kyrs et comparer les périodes de dissociation des hydrates avec les âges des MTDs. La demande de campagne SEAGAL s’appuie sur l’expérience des équipes scientifiques françaises en Méditerranée orientale, acquise depuis 1998 dans le cadre de programmes nationaux et européens. SEAGAL s’appuie sur le projet européen SEAGAS (2016-2019), une collaboration franco-brésilienne étudiant la dynamique des hydrates de gaz sur les marges du Nil et de l’Amazone.
Complete list of metadatas

Cited literature [232 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02156791
Contributor : Praeg Daniel <>
Submitted on : Friday, June 14, 2019 - 4:38:39 PM
Last modification on : Thursday, October 10, 2019 - 2:18:01 PM

File

CampaignProposal_Id_151_Date_2...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02156791, version 1

Citation

Sebastien Migeon, Marie Revel-Rolland, Alexandre Dano, Gueorgui Ratzov, Davide Oregioni, et al.. Proposition de campagne à la mer, Flotte Océanographique Française, Appel d'offre 2018 : Multi-disciplinary investigation of fluid venting from gas hydrate system in the Nile deep-sea fan (SEAGAL). 2017. ⟨hal-02156791⟩

Share

Metrics

Record views

114

Files downloads

40